Le sujet est un ancien téléphone France Télécom de 1964. Il aurait servi dans un hôtel rue Grande Vallée à Cherbourg, jusqu’à ce qu’un carrossier-peintre le reçoive en cadeau. L’une des filles de ce dernier le possède aujourd’hui et l’expose fièrement dans sa maison de campagne normande.

J’adore contempler ces vieux objets qui ont traversé les époques, qui auraient pu finir aux encombrants, mais que l’on garde tout de même car témoins du passé, et qui deviennent de plus en plus rares aujourd’hui.

Devant un tel objet on peut essayer de l’imaginer dans son environnement d’époque, à faire résonner sa sonnerie dans le hall de l’hôtel, le son typique du cadran à ressort, tous ces boutons servaient sans doute à joindre les chambres du bâtiment…

Ah si seulement en portant son combiné à notre oreille on pouvait entendre les ambiances sonores de l’époque, on distinguerait probablement les sacs et valises se posant sur le sol de l’accueil, les dialogues entre les clients et le personnel, les voitures et les klaxons au loin dans les rues de Cherbourg, les mouettes et goélands, le port de commerce, toutes les ambiances de cette vie cherbourgeoise des années 60 et 70…

Leave a Reply